La Somme de Rêves : tout le bleu de l’Univers.

Mais voici que voilà la chronique de juin.

En juillet.

Parfaitement.

On va parler cette fois-ci encore de fantasy avec La Somme des Rêves de Nathalie Dau. Publié en premier lieu aux éditions Asgard, (ne cherches pas Petit Buisson, ces éditions ont disparus) l’ouvrage est republié chez les Moutons électriques.

IMG_0862

Oui, je suis très fière de ce livre.

Il nous est conté l’Histoire d’un pays en guerre, où Chaos et Ordre ont détruit l’Equilibre pour des jeux de pouvoir. Où la religion est dévoyée et où tous les espoirs reposent sur les frêles petites épaules d’un enfant de 10 ans. Tu l’as compris Petit Buisson, on est là dans un type de fantasy initiatique, façon Le Seigneur des Anneaux ou L’Assassin Royale.

Le livre des éditions Asgard (trouvable dans toutes les bonnes brocantes) correspond à environ la première moitié du tome 1 publié chez les Moutons Electrique, Source des Tempêtes. Un second tome, Bois d’Ombre, a aussi été publié dans la même édition, ainsi qu’un recueil de préquelles, Fragment de l’Âge Ancien.

Tout ce qui fait la force de l’œuvre réside dans sa complexité. L’univers proposé par l’auteure est si riche, si dense, si travaillé, les personnages secondaires sont tellement développés, c’est d’ailleurs une des rares œuvre que j’ai lu où ce ne sont pas simplement des personnages-fonction et où on sent un vrai travail d’écriture qui leur donne une densité très appréciable, que les deux personnages principaux ne deviennent qu’une sorte de fil rouge, ou plutôt de fil bleu, un guide nous permettant de découvrir l’univers de l’autrice (oui j’alterne auteure et autrice, c’est ma chronique, je fais ce que je veux).

Je te recommande, plus que recommande, ce livre petit buisson. Il est d’une beauté rare, associée avec le bleu, cette couleur tantôt glaciale, tantôt brûlante, qui caractérise la magie de l’Equilibre.

Tu as aimé L’Assassin Royal ? Lit ce livre. Tu aimes le bleu ? Lit ce livre. Tu es déprimé ? Lit ce livre, il devrait être remboursé par l’assurance maladie.

Lit ce livre, Petit Buisson, et tu seras encore longtemps hanté par la compagnie de Cerdric et Ceredwan.

 

(Et je soupçonne très fortement l’autrice d’avoir pratiqué quelques rituels sur son ouvrage parce que j’ai systématiquement envie de le lire à la pleine Lune. Mabaël I see you.)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s